Tag Archives: reusable water bottle with straw

Charles François de Mondion

Charles François de Mondion ( à Paris – à La Valette) est un architecte français reusable water bottle with straw, élève de Vauban, principalement connu pour ses réalisations à Malte pour le compte de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Charles François de Mondion naît à Paris, rue du Bac, le . Il est le fils de Jacques de Mondion de Semple (né à Cheillé en 1647), écuyer, seigneur de la Cour en Berruyer et de Robigny, soldat aux Gardes françaises dans la compagnie de Fourille, puis capitaine ingénieur du roi et de Élisabeth Gion (ou Guion) qui se marient le à l’église Saint-Sulpice de Paris.

Après le traité d’Utrecht en 1713, Louis XIV, en tant que chef de la maison des Bourbon, considère Malte comme un fief. Il décide d’envoyer à l’Ordre deux ingénieurs militaires afin d’améliorer les fortifications. Il envoie donc René Jacob de Tigné comme « l’un des ingénieurs les plus expérimentés » accompagné pour l’assister de Mondion qui est décrit comme « une personne brillante, qui avait été élève à bonne école sous la direction de feu le maréchal de Vauban ».

Tigné et Mondion arrivent à Malte peu avant le , sous le magistère du 64e grand maître, Raimondo Perellos y Roccafull. Tigné est rappelé en France dès la fin de 1715, probablement à cause de la crise politique qui succède à la mort de Louis XIV, mais Mondion est autorisé à rester sur place et commence les travaux préparatoires puis la construction du Fort Manoel.

Mais c’est l’arrivée à la tête de l’Ordre en 1722 du 66e grand maître, le portugais António Manoel de Vilhena qui va ouvrir de nombreuses perspectives artistiques à Mondion. Le nouveau dirigeant se lance en effet dans d’ambitieux travaux d’embellissements de bâtiments publics, de rénovation de la vieille cité de Mdina et de développement de la nouvelle ville de Floriana et nomme Mondion à la tête de la plupart de ces projets.

En reconnaissance de son action aux profits de l’Ordre hydration running backpack, Mondion est nommé chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem le , à titre de « chevalier de grâce, sans preuve ni arme » par António Manoel de Vilhena.

Il meurt précocement en 1733. Il est inhumé dans la chapelle dédiée à Saint Antoine de Padoue à l’intérieur du Fort Manoel.

Share This:

Stora Hamnskär

Stora Hamnskär is an island in the northeast of the Swedish sector of the Bothnian Bay, in the Haparanda archipelago.

Stora Hamnskär lies in the Haparanda archipelago, the part of the Norrbotten archipelago that is included in the Haparanda Municipality. All of the islands in the Haparanda archipelago have emerged in the last 1,500 years or so, as the bed of the bay has risen due to post-glacial rebound following the last ice age. This has contributed to a distinctive ecology. The eastern Gulf of Hamnskär provides a good night harbor except in an easterly wind, and the northeast cape has a good beach. It takes about an hour to reach the island by boat from Saskarö.

The isthmus between Stora Hamnskär and the Prokko Peninsula is mainly covered with grasslands, with flora that shows the influence of limestone. The rest of the island is well-wooded with rowan and alder trees. There are remains of the time when the island was used as a base for fishing reusable water bottle with straw. Commercial fishermen still use the surrounding waters. There is an old cabin dating from fishing times buy football tops, which can be rented, and a modern sleeping cabin. Wells provide water, and there is an old ice cellar. There is also a sauna and a barbecue pit.

About 30.3 hectares (75 acres) of the island has been chosen for inclusion in Natura 2000 because it is abundant in Siberian Primrose (Primula nutans), a species listed in the Habitats directive. The protected area consists of the southeast shore of Stora Hamnskär, the Prokko peninsula to the east and the isthmus between Stora Hamnskär and Prokko. The goal is to maintain 2,300 plants.

The main danger facing the plants is exploitation of the beaches by humans. There is also a risk of genetic problems due to the small population. The Siberian Primrose is red-listed in the Near Threatened category in Sweden. The plant grows in meadows and boulder beaches. The environment on Stora Hepokari is unstable, because uplift eliminates suitable terrain while new areas appear. The plant’s seeds are wind-dispersed, but may also be carried by water.

Sources

Share This: